International

Myrtille, étudiante Audencia Bachelor raconte sa césure

24 janvier 2018
Une année de césure entre le Cambodge, Nantes et Montréal...

Comment vas-tu depuis ton retour d’année de césure ?

Quitter Montréal et tous les amis que je m’étais fait là-bas a été un peu dur, mais une chose est sûre, je retournerai au Canada dans les prochaines années. Je pensais également qu’après un an à travailler en entreprise, reprendre les cours serait compliqué, mais les habitudes reviennent finalement assez vite et j’étais contente de retrouver mes amies elles aussi parties en césure.

Peux-tu présenter ton projet en quelques mots ?

Mon année de césure a réellement commencé à l’été 2016, lorsque je suis partie en projet humanitaire au Cambodge pendant 2 mois avec 3 amies, avec l’association Cambodge Enfance Développement. J’ai ensuite effectué un premier stage de 6 mois à Nantes au sein d’une agence de relations publiques, Monet + Associés, également implantée à Paris et Lyon. Le mois de mars a marqué mon départ au Canada, à Montréal plus précisément, où j’ai été accueillie en tant que stagiaire dans un organisme sportif : L’Excellence Sportive de l’Île de Montréal. Je suis rentrée en France courant juillet, après un passage incontournable par la ville de New York.

Peux-tu présenter l’organisme brièvement ?

L’Excellence Sportive de l’Île de Montréal a pour mission de contribuer au déploiement du sport de haut niveau à Montréal, en regroupant tous les acteurs nécessaires à la création d’une synergie allant dans ce but. L’organisme accompagne ainsi les jeunes athlètes de haut niveau dans leur développement, et participe également à l’organisation d’évènements sportifs nationaux et internationaux.

Quelles étaient tes missions et les objectifs du stage ?

Mes deux stages m’ont à la fois permis de découvrir de nouveaux secteurs d’activités, mais également de développer de nombreuses compétences. Pour mon second stage à Montréal, je travaillais dans le pôle communication de l’organisme, et ma mission principale était d’accompagner les jeunes athlètes dans le développement de leur notoriété, pour ainsi leur permettre de trouver des sponsors. Cela passait donc par l’élaboration d’outils de communication (CV, portfolio), la rédaction de communiqués hebdomadaires « Portraits d’athlètes », ou encore la mise en place de campagnes sur une plateforme de socio financement. J’avais également d’autres missions qui visaient à développer l’image de l’organisme, comme l’animation des réseaux sociaux, ou la participation à des reportages lors d’évènements sportifs.

En quoi la formation reçue au Bachelor a pu t’aider à gérer ces missions ?

Les stages ainsi que la formation d’Audencia Bachelor m’ont permis de développer des compétences qui m’ont été très utiles tout au long de cette année : compétences relationnelles et rédactionnelles, connaissance du vocabulaire spécifique, maîtrise de certains logiciels… mais également adaptabilité, efficacité et persévérance.

Et aujourd’hui, quel impact a eu ce projet d’année de césure sur ton quotidien (perso et pro) ?

Hors du cadre scolaire, j’ai eu la chance de découvrir de nouvelles cultures et modes de vie, j’ai pu rencontrer de nombreuses personnes aux parcours différents et très inspirants, j’ai eu l’occasion de travailler sur des missions diverses et passionnantes… Cette année m’a ainsi permis de gagner en expérience et en maturité, et d’affiner mes choix concernant mon projet professionnel. 

Si tu pouvais résumer ton expérience d’année de césure en 3 mots seulement, lesquels choisirais-tu ?

Enrichissant – Passionnant – Inspirant

Et que dirais-tu à un étudiant qui hésite aujourd’hui à tenter l’expérience ?

Qu’il saute le pas ! Cela ne peut être que positif, autant sur le plan personnel que professionnel. Ce n’est en aucun cas une année de perdue.

Tu es maintenant en 3e et dernière année du Bachelor. Quel est ton programme pour l’an prochain ?

Je vais passer des concours afin d’intégrer un master en communication au sein d’un IAE, idéalement celui de Lyon ou celui de la Sorbonne. J’aimerais beaucoup partir à nouveau à l’étranger à l’occasion d’un semestre d’études, mais l’option de l’alternance me tente également… le choix est encore à faire !

Le mot de la fin ?

« Les voyages forment la jeunesse » : une citation pas tellement originale, mais que je trouve particulièrement vraie !


Vous aimerez aussi

Catégories
International Formations Excellence