En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

En savoir plus
Challenge

Raphael VANHEMS, étudiant et sportif de haut niveau

19 juin 2020
Interview de Raphael VANHEMS, étudiant 1ère année à Audencia Bachelor et sportif de haut niveau en athlétisme !
  • Pouvez-vous décrire votre parcours en quelques lignes ?

Je m’appelle Raphaël Vanhems, Je suis actuellement en première année au Bachelor in Management à l’école Audencia et je pratique le demi-fond depuis 5 ans maintenant.

Initialement issu des arts martiaux (Karaté que j’ai pratiqué 6 ans) ce sport n’était d’apparence pas fait pour moi et c’est en réalité cela qui m’a plu. Je n’étais et ne suis toujours pas le meilleur, mais je m’investis au quotidien pour le devenir. Je m’y suis rendu la première fois avec un ami et j’ai rapidement décidé de m’y investir car j’avais envie de changement, tant physiquement parlant que mentalement. En effet, j’étais à l’époque en sous poids avec certains problèmes pulmonaires, et j’ai décidé de changer ça grâce au sport. Si ma motivation principale au tout départ était la recherche de confiance en moi et de changements, je suis devenu avec le temps un vrai compétiteur et pratique désormais ce sport avec passion

J’ai commencé à toucher le « haut-niveau » en terminale (2018-2019) lorsque l’équipe que mes amis et moi formions a atteint le titre de vice-champions de France UGSEL de cross-country. Cependant rien n’est acquis et il faut encore beaucoup de travail avant de considérer le haut-niveau comme atteint. Nous sommes, en équipe, sur de nombreux podiums depuis 2015 (4 fois champions départementaux, 3 fois champions régionaux, 4 fois champions en demi-finale des championnats de France…).

Cette année, qui aurait dû témoigner d’une réelle progression, n’aura malheureusement pas pu se dérouler comme convenu en raison d’un stage d’expatriation sur la saison hivernale ainsi que du COVID-19 qui repousse la saison à septembre. Je suis convaincu que ce n’est que partie remise et que le plus beau se trouve devant.

 

  • Qu’est-ce que votre sport, l’athlétisme, représente pour vous ?

Ce sport, qui d’apparence est individuel, peut s’avérer être une source de cohésion très forte ainsi que d’esprit d’équipe. En effet, pratiquer un sport avec d’autres personnes ayant la même passion, la même envie d’avancer, et le même engouement pour ce sport permet de créer de véritables amitiés. Par ailleurs, le fait de partir des journées, des weekends, voir des semaines ensemble nous rapproche inévitablement. Vivre des compétitions où nous concourrons par équipe nous aide à penser aux autres avant de penser à nous, à donner le meilleur de nous-même pour l’équipe, le sport est aussi source de moments très forts que nous partageons tous ensemble.

Mais le demi-fond nécessite une grande détermination et une motivation à toute épreuve. Comme tout sport, on passe par de grands hauts mais aussi de grands bas et l’athlétisme nécessite une grande régularité dans les entrainements ainsi qu’une assiduité quotidienne. Il faut souvent être très patient avant de progresser, cela peut prendre plusieurs années. Si l’on accepte de se prêter au jeu, je pense que ce sport, comme beaucoup d’autres sports, est une vraie source de fierté, de confiance en soi ainsi que de bonheur au quotidien.

 

  • Est-ce difficile de combiner votre passion, vos études et vos entrainements ? Comment arrivez-vous à concilier les trois ?

Il ne m’est pas difficile de combiner beaucoup d’entraînement (12 à 14h /semaine) puisque comme dit précédemment, je pratique ce sport avec passion. Cela nécessite simplement une bonne organisation ainsi qu’une bonne hygiène de vie. Il n’est pas impossible de sortir le jeudi soir comme tout étudiant ni de profiter de son temps libre. On apprend simplement à organiser son emploi du temps de la semaine pour à la fois aller en cours, à la fois s’entraîner, et enfin prendre un petit peu de temps libre.

Le plus dur est de devoir s’entraîner seul, et en l’absence de son entraîneur, c’est là qu’on teste vraiment notre envie de progresser et de s’entraîner. Même si ces entraînements sont plus compliqués, ils développent notre détermination.

 

  • Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui souhaitent exercer une pratique sportive de haut niveau ?

Avec un peu de rigueur et de détermination c’est accessible à tout le monde. Mais le plus important est de trouver du plaisir et du sens dans ce que l’on fait, de ne pas faire comme les autres, ou se laisser aller, mais savoir où l’on veut aller et s’en donner les moyens. A partir du moment où on accepte de faire quelques sacrifices aucune porte ne nous est fermée.

 

  • Quel est votre projet professionnel après le Bachelor ?

Après le Bachelor je souhaite poursuivre sur le Programme Grande Ecole, mais je me laisse encore le choix de partir sur un Master si je trouve le secteur d’activité dans lequel je souhaite me spécialiser.

J’aime les challenges et l’adaptation à des situations complexes, ma poursuite d’étude sera choisie en fonction de ce critère forcément. Je me laisse le temps d’évoluer, sportivement parlant mais aussi personnellement et je ne néglige pas l’importance des études.

Si le sport est une source de bonheur, les études sont une valeur sûre qui facilite l’accès à un futur agréable.


Vous aimerez aussi

Catégories
Excellence Sport