En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

En savoir plus
Challenge

Tristan CLOAREC, étudiant et sportif de haut niveau

03 juillet 2020
Interview de Tristan CLOAREC , étudiant 2ème année à Audencia Bachelor et sportif de haut niveau en Stand Up Paddle !!
  • Pouvez-vous décrire votre parcours en quelques lignes ?

Je m’appelle Tristan CLOAREC, j’ai 21 ans et je vais commencer ma 3ème et dernière année au sein d’Audencia Bachelor. J’ai un parcours un peu atypique car je suis issu d’une série Scientifique mais j’ai passé mon Bac en série ES (Economique et Sociale).
Sportif de haut niveau depuis 5 ans à présent, cela a été dans mes premières années difficile a conjugué avec les études car c’était tout nouveau pour moi.
Mon bac obtenu et ma candidature pour Audencia Bachelor retenue, j’ai pu enfin m’investir à 100% dans le sport de haut niveau en Stand Up Paddle.

 

  • Qu’est-ce que votre sport, le Stand Up Paddle, représente pour vous ?

Je pratique une grande majorité des sports de glisse mais plus spécifiquement la planche à voile et le surf depuis plus de 10 ans maintenant. Depuis 2 ans j’ai commencé également le foil, qui permet littéralement de voler au-dessus de l’eau grâce à une aile qui crée une portance sous l’eau.

Je pratique le Stand Up Paddle depuis 6 ans.Je suis suivi par un coach, qui s’occupe de planifier mes entraînements en vue des compétitions. On fixe les objectifs ensemble et il met tout en œuvre pour que je puisse les réaliser. Tous les ans des stages d’entraînements intensifs sont organisés avec plusieurs autres athlètes. Cela nous permet de progresser bien plus rapidement mais aussi d’échanger beaucoup de conseils.

Le Stand Up paddle est un sport jeune qui n’existe que depuis 10 ans en France. C’est un sport exigeant, très physique et c’est ce qu’il me plait ! Très peu de personnes s’intéressent à ce sport en compétition.
Il existe plusieurs disciplines comme la longue distance qui peut s’effectuer sur le plat (Flat water) ou en Downwind (vent et houle qui nous pousse). Le Downwind est une course qui se fait au large sur une distance allant de 15 à 30 kms pour une course standard. Il y a également d’autres disciplines où on combine le surf et le sprint. 

Lors des compétitions, on doit fournir un effort intense sur plusieurs heures à la seule force des bras et cela nécessite un très bon entraînement et condition physique excellente. C’est aussi pour cela que j’aime ce sport, il me permet de dépasser mes limites et m’apprends aussi à être rigoureux dans tout ce que j’entreprends, tant dans mes études que dans mes entraînements. 

 

  • Est-ce difficile de combiner votre passion, vos études et vos entrainements ? Comment arrivez-vous à concilier les trois ?

Ça n’a jamais été facile d’allier sport de haut niveau et études. Ça m’a d’ailleurs ouvert les yeux quand j’ai redoublé ma classe de 1ère au lycée. J’ai réalisé qu’il fallait que je travaille davantage que les autres pour suivre les cours correctement et efficacement.
Le sport de haut niveau c’est surtout énormément de sacrifices, beaucoup de fatigue et cela nécessite une grande assiduité ainsi qu’une bonne organisation. Il faut être très autonome pour réussir à gérer les cours, les entraînements, les compétitions et la vie personnelle

Avec l’expérience j’arrive désormais à tout gérer notamment grâce aux séances de préparation mentales proposées par mon coach qui sont très efficaces. Puis, il y a le soutien de ma famille et de ma copine qui m’aide énormément aussi.

Puis, au fur et à mesure on se lie d’amitiés avec certaines personnes pendant les compétitions, l’ambiance y est très agréable donc ça devient un réel plaisir d’aller en découdre sur l’eau ! 

 

  • Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui souhaitent exercer une pratique sportive de haut niveau ?

Si j’avais des conseils à donner à un étudiant qui souhaite avoir ce parcours, ç’est surtout de prendre du plaisir dans ce qu’il fait ! Même si le sport de haut niveau nécessite de faire des sacrifices, il faut tout de même garder un peu de légèreté et ne pas oublier que le plus important reste les études.

Être autonome et rigoureux sont à mon sens les deux conseils les plus précieux que je pourrais donner. Il faut avoir une certaine maturité pour gérer sa vie personnelle, ses entraînements, les compétitions puis les études. Cela passe aussi par un travail sur soi-même. 

 

  • Quel est votre projet professionnel après le Bachelor ?

Mon projet professionnel n’est pas de faire rameur professionnel en Paddle, la compétition restera uniquement un plaisir personnel.
Je souhaiterai faire une année de césure après le Bachelor puis ensuite continuer sur un programme Master.
Rien n’est arrêté pour le moment et tout peut encore évoluer. 

 

Vous pouvez le suivre sur les différents réseaux sociaux : Facebook, Instagram et LinkedIn ! 

 

 

 


Vous aimerez aussi

Catégories
Excellence Sport